Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lesrandonneursdupaysmarmandais.over-blog.com

Escassefort

Escassefort

Quand on ne veut qu'arriver, on peut courir en chaise de poste, mais quand on veut voyager, il faut aller à pied. Jean-Jacques Rousseau

 

 

De nos jours, à la place de la chaise de poste, on ferait du stop. Mais il est vrai que pour bien profiter de la nature il vaut mieux aller à pied, randonner comme nous aujourd'hui dans cette campagne et voir la nature s'éveiller avec l'arrivée imminente du printemps. Et lorsque le soleil s'invite, c'est encore mieux.

Circuit assez physique, avec de belles montées entre bois, campagne et forêt. Quelques vergers de pruniers qui commencent à montrer leurs bourgeons.

Le départ s'est fait au pied de l'église Sainte Martianne dont le clocher et la flèche sont en restauration. Chantier très impressionnant au vu de cet "emballage" et cet échafaudage de 46 mètres de haut qui à dû engendrer un lourd investissement. 

 

Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
La Mairie

La Mairie

La Poste

La Poste

Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort

Retour vers le village après cette belle balade, un peu fourbus par le dénivelé, pour retrouver la convivialité du repas partagé à la faveur d'un réconfortant soleil.

Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort
Escassefort

Et pour finir, comme toujours, petit rappel pour le rendez-vous de dimanche. Ce sera à Castelnau sur Gupie avec Michèle et Jean-Pierre.

PS. Je me permets d'ajouter ce post, pour vous signaler en page, un ajout de notre voyage en Amérique du Sud, si vous voulez voyager un peu. (en toute modestie)

Escassefort

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article